Moi & CieMOI & CIE

Cuisine réconfortante de Jamie Oliver

Saison 1

Retrouvez les recettes de Jamie Oliver!

Mardi, mercredi et jeudi 16h00

 

Vous aimeriez retrouver une recette présentée lors d'un épisode en particulier? Choisissez ci-dessous l'épisode ou la recette de votre choix :

 

Épisode 1 : le burger idéal et la Pavlova au marshmallow

Épisode 2 : le poulet tikka masala et les raviolis à la bolognaise 

Épisode 3 : le meilleur sandwich au steak et aux oignons et la lasagne au canard croustillant

Épisode 4 : la magnifique Gado-Gado et le pâté chinois

Épisode 5 : le hummingbird cake et le Gnudi au beurre de sauge

Épisode 6 : le gâteau de fête au chocolat et les linguines au crabe

____________________________________________________________________________

 

 Épisode 1

 

Le burger idéal

 

Préparer le meilleur hamburger à Londres est devenu une compétition des plus féroces. Certains sont de vrais bijoux gastronomiques avec une garniture élaborée tandis que d’autres sont plus minces, sans prétention, enveloppés dans un simple papier. Ma recette est incomparable. Le rituel qu’exige la préparation en fait le burger idéal. J’utilise une technique infaillible qui consiste à badigeonner la viande avec de la moutarde et un trait de Tabasco Chipotle pendant la cuisson afin d’obtenir un assaisonnement étonnant.

 

Portions : 4

Temps total : 35 min + refroidissement

553 calories

 

Ingrédients :

 

  • 800 g de paleron de bœuf haché
  • Huile d’olive
  • 1 gros oignon rouge
  • 1 filet de vinaigre de vin blanc
  • 2 gros cornichons
  • 4 pains hamburgers aux graines de sésame
  • 4 à 8 tranches de bacon
  • 4 c. à thé de moutarde jaune
  • Sauce Tabasco Chipotle
  • 4 tranches minces de fromage Red Leicester
  • 4 c. à thé de Ketchup

 

Sauce :

  • ¼ de laitue iceberg
  • 2 c. à soupe comble de mayonnaise
  • 1 c. à soupe comble de ketchup
  • 1 c. à thé de Tabasco Chipotle
  • 1 c. à thé de sauce Worcestershire
  • 1 c. à thé de brandy ou de bourbon (facultatif)

 

Étapes : 

 

  1. Pour le meilleur burger, demander au boucher de hacher 800 g de paleron. Ce morceau offre un bon équilibre de gras et de viande savoureuse. Diviser la viande en quatre et avec les mains humides, façonner 4 boulettes. Aplatir chaque boulette en une galette d’environ 12 cm de diamètre soit 2 cm de plus que les pains. Les déposer dans une assiette huilée puis laisser reposer au réfrigérateur. Trancher finement l’oignon rouge et l’enrober de vinaigre et d’une pincée de sel. Trancher les cornichons et couper les pains en deux. Hacher finement la laitue et la mettre dans le récipient avec le reste des ingrédients de la sauce puis assaisonner au goût.
  2. Pour préparer des hamburgers parfaits, il est préférable de ne cuire que deux boulettes à la fois. Prendre deux poêles antiadhésives, une grande chauffée à feu vif pour la viande puis une autre à feu moyen pour le bacon. Huiler les burgers et assaisonner avec du sel et du poivre. Mettre deux boulettes dans une des poêles puis appuyer dessus avec une spatule. Déposer la moitié du bacon dans l’autre poêle. Après 1 min, retourner les boulettes et badigeonner le côté cuit avec ½ c. à thé de moutarde jaune et quelques gouttes de Tabasco. Poursuivre la cuisson 1 min supplémentaire puis retourner de nouveau afin de badigeonner l’autre côté. Laisser cuire encore 1 min avant de déposer une tranche de bacon croustillante puis 1 tranche de fromage sur chacune des boulettes. Verser un filet d’eau dans la poêle puis couvrir les boulettes avec un bol résistant à la chaleur afin de faire fondre le fromage (environ 30 secondes). En même temps, faire griller deux petits pains dans le gras de bacon jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Répéter l’opération avec les autres pains.
  3. Pour assembler les hamburgers, déposer un quart de la sauce sur la base des petits pains puis y déposer les boulettes. Terminer avec les oignons et les cornichons. Étaler 1 c. à thé de ketchup sur l’autre partie du pain puis presser délicatement ensemble. Servir immédiatement pour éviter que le jus n’imprègne les pains ou envelopper chaque hamburger dans du papier parchemin puis laisser reposer 1 min avant de déguster.

 

 

Pavlova au marshmallow

 

C'est la pavlova de mes rêves. Une meringue croquante à l'extérieur et moelleuse à l'intérieur, des fruits rouges de saison - (ici des fraises des bois au bon goût de gomme à mâcher), de la crème Chantilly, et tout droit sorti de mon imagination : du marshmallow maison léger comme un nuage.

 

16 Portions

Temps total : 2 h + refroidissement

331 calories

 

Ingrédients :

 

Meringue 

  • 8 gros œufs
  • 400 g de sucre en poudre

 

Marshmallow

  • La moitié du marshmallow (sans la fécule ni le sucre glace – ne pas les préparer pas avant l'assemblage – Voir recette ci-dessous)

 

Fruits rouges

  • 600 g de fruits rouges de saison (les fraises des bois ou les mûres sont les meilleurs, mais n'importe quel fruit rouge sera délicieux)
  • 1 c. à soupe de jus de citron
  • 1 c. à soupe comble de sucre en poudre
  • 1 c. à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 tiges de menthe fraiche

 

Crème chantilly

  • 1 gousse de vanille
  • 2 c. à soupe de sucre
  • 400 ml de crème champêtre
  • 200 ml de yogourt grec

 

Étapes :

 

  1. Préchauffer le four à 130 °C / 250 °F / Thermostat 1⁄2.  Monter les blancs en neige avec une pincée de sel jusqu'à ce qu'à l’obtention de pics fermes. Sans arrêter l'appareil, verser doucement et progressivement le sucre. À vitesse maximale, battre encore 8 min ou jusqu'à ce que le sucre soit dissous. (Frotter un peu de préparation entre l’index et le pouce, elle doit être lisse).
  2. Tapisser deux grandes plaques de papier parchemin puis tracer un cercle de 24 cm de diamètre sur chaque feuille. Répartir la préparation à l'intérieur des cercles sans déborder, puis avec le dos d'une cuillère, former des pics et des vagues afin de façonner des meringues élégantes et délicates aux formes singulières. Cuire au four pendant 1h20 puis éteindre le four et y laisser les meringues jusqu'à ce que le four soit froid.
  3. Pour l’assemblage, préparer le délicieux marshmallow. Une fois prêt, déposer de belles cuillérées de marshmallow sur les meringues entre les pics et les vagues. À ce stade, repérer la plus belle meringue puis utiliser la moins belle et la mettre sur un plat à gâteau afin de former la base de la pavlova.
  4. Réserver la moitié des fruits rouges en gardant les plus beaux puis déposer les autres dans un bol après les avoir équeutées. Ajouter le jus de citron, le sucre et le vinaigre balsamique puis laisser macérer pendant 10 min. Pour la crème Chantilly, couper la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur puis gratter les grains et les déposer dans un bol avec le sucre. Verser la crème et fouetter à la main jusqu'à l'obtention de pics mous (mieux vaut moins fouetter que trop). Incorporer le yogourt.
  5. Avec une cuillère, déposer les trois quarts de la crème au centre de la base et lisser délicatement jusqu'aux bords sans recouvrir totalement les marshmallows. Recouvrir de fruits macérés et de leur jus puis placer l’autre meringue sur le dessus. Déposer des noix de Chantilly entre les marshmallows et les pics de meringues puis parsemer de fruits rouges réservés. Décorer avec quelques petites feuilles de menthe avant de servir.

 

Marshmallow

Préparer et servir du marshmallow est une des activités les plus thérapeutiques et amusantes. C’est un peu étrange à avouer, mais c’est magique, et même si j'adore le marshmallow maison (bien meilleur que celui que l'on achète dans le commerce), c'est le délice décadent que procurent ces douceurs exquises à mes enfants qui est le plus important pour moi. Sans compter que c’est un super cadeau à offrir. Vous pouvez le couper comme vous voulez, lui donner la forme de votre choix, le parfumer de façon amusante, le faire griller au feu, le faire fondre sur un gâteau au fromage, le manger en sandwich entre des biscuits arrosés de chocolat ou le faire fondre sur de la crème glacée. Le paradis !

 

Rendement : 32 morceaux

Temps total : 50 min + refroidissement

75 calories (par morceaux)

 

Ingrédients :

 

  • 50 g de fécule de maïs
  • 50 g de sucre glace
  • 50 g de sirop de glucose liquide
  • 450g de sucre en poudre
  • 10 feuilles de gélatine
  • 2 gros œufs
  • 2 gousses de vanille
  • 1½ c. à thé de colorant alimentaire (facultatif)
  • Choisir parmi les parfums suivants :
  • Eau de rose
  • Fleur d'oranger
  • Extrait naturel de citron
  • Extrait naturel d'orange
  • Extrait naturel de menthe

 

Étapes :

 

  1. C'est une recette qui exige une certaine précision, il faut donc lire attentivement les instructions avant de commencer, peser tous les ingrédients et rassembler les ustensiles. Comme cette recette requiert du sucre et du sirop très chaud, il est préférable d'éloigner les enfants jusqu'à ce que les marshmallows aient refroidi et soient prêts à manger.
  2. Tamiser la fécule de maïs et le sucre glace dans un bol. Tamiser la moitié de ce mélange au-dessus d'un plat de cuisson profond (20 x 30  cm) et réserver le reste dans le tamis pour plus tard. Dans une casserole, mélanger le sirop de glucose, le sucre et 25 ml d'eau froide à feu doux. Faire chauffer doucement en remuant jusqu'à ce que le sucre doit dissous et jusqu’à l'obtention d’un sirop clair. Pendant ce temps, dans une petite casserole, faire fondre les feuilles de gélatine dans 125 ml d'eau.
  3. Quand le sirop est clair, fermer le feu, plonger un thermomètre à sucre dans le sirop et laisser bouillir vigoureusement (ne pas mélanger). Quand il atteint 110°C, faire fondre la gélatine à feu moyen en remuant jusqu’à ce qu'elle soit dissoute. Au robot, battre les œufs jusqu'à l'obtention de pics fermes. Quand le sirop atteint 122°C, le verser délicatement et lentement dans le bol du robot en marche. Incorporer la gélatine dissoute. Couper les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur et gratter les grains. Ajouter les grains de vanille dans le bol du robot puis continuer à fouetter pendant 6 à 8 min ou jusqu'à ce que la préparation augmente nettement de volume, mais qu'elle soit épaisse et encore coulante. Il est possible de faire du marshmallow blanc à la vanille ou d'ajouter une ou des saveurs recommandées (attention à ne pas en mettre trop dès le départ, car on ne peut plus en retirer). Ajouter en même temps le colorant alimentaire en essayant d'harmoniser la couleur avec le parfum choisi. Battre encore 2 à 3 min jusqu’à l’obtention d’une préparation homogène. Verser la préparation dans le plat, étendre uniformément avec une spatule puis tamiser le reste du mélange de fécule et de sucre glace. Laisser refroidir 2 ou 3 heures jusqu’à l'obtention d'un marshmallow moelleux.

 

____________________________________________________________________________

 

 Épisode 2

 

Poulet tikka masala 

 

Le poulet tikka masala est sans aucun doute un curry sensationnel qui procure beaucoup de bonheur aux gens. Il s'inspire bien sûr de la délicieuse cuisine indienne, mais c'est en fait une évolution anglo-indienne, créée pour séduire les papilles des Britanniques. Le préparer vous rendra vraiment fier. N'hésitez pas à choisir un poulet de qualité. C’est LA meilleure recette, il est impossible d’en trouver une meilleure version. Comme accompagnement, j'aime servir des pains paratha (voir la recette en bas de page) que je prépare moi-même.

 

Portions : 6 à 8

Temps total : 1h20 + marinade

553 calories

 

Ingrédients :

 

  • 1 c. à thé rase de clous de girofle moulus
  • 1 c. à thé rase de cumin moulu
  • 2 c. à thé comble de paprika doux fumé
  • 2 c. à thé comble de garam masala
  • 3 citrons
  • 6 gousses d'ail
  • 1 morceau de gingembre
  • 6 c. à soupe comble de yogourt
  • 800 g de poitrine de poulet désossée et sans peau
  • 3 piments frais verts ou jaunes

 

Sauce :

  • 2 oignons
  • 4 gousses d'ail
  • 1 à 2 piments rouges frais
  • 1 botte de coriandre (30 g)
  • Huile d'olive
  • 1 c. à soupe rase de coriandre moulue
  • 1 c. à thé rase de curcuma
  • 6 c. à soupe d'amandes en poudre
  • 2 boîtes de 400 g de tomates italiennes
  • 1 cube de bouillon de poulet
  • 2 boîtes de 400 g de lait de coco allégé

 

Étapes :

 

  1. Mélanger le clou de girofle, le cumin et 1 c. à thé comble de paprika et une autre de garam masala dans une petite casserole et faire dorer pendant 1 min, puis verser dans un saladier. Ajouter le zeste de 1 citron avec tout son jus, l'ail écrasé, le gingembre pelé puis râpé, le yogourt et 1 c. à thé de sel de mer. Couper les poitrines de poulet en morceaux de 5 cm puis les enrober généreusement de préparation. Enfiler les morceaux de poulet sur des brochettes en insérant entre chaque morceau de viande des quartiers de citron et des morceaux de piment vert ou jaune, mais ne pas trop serrer le tout. Déposer les brochettes sur une plaque, recouvrir de pellicule plastique et laisser mariner toute la nuit au réfrigérateur ou au moins 2 h.
  2. Pour la sauce, peler les oignons et l'ail puis les trancher avec les piments rouges et les tiges de coriandre (réserver les feuilles pour plus tard). Mettre le tout dans une poêle profonde à feu moyen avec un filet d'huile puis, en remuant régulièrement, laisser cuire environ 20 min ou jusqu'à ce que le tout soit doré. Ajouter la coriandre moulue et le curcuma puis 1 c. à thé bombée de paprika et une autre de garam masala. Laisser cuire pendant 2 min puis ajouter les amandes et les faire griller. Incorporer les tomates, émietter le cube de bouillon puis ajouter 300 ml d'eau bouillante. Laisser mijoter pendant 5 minutes puis incorporer le lait de coco. Laisser mijoter encore 20 minutes en remuant de temps en temps puis rectifier l'assaisonnement.
  3. Prendre le poulet mariné et l’arroser d'un filet d'huile d'olive puis le faire griller sur le barbecue chaud, sur une poêle à griller ou sous le gril chaud du four préchauffé. Défaire les morceaux de poulet dans la sauce en réservant les quartiers de citron. Laisser mijoter 2 minutes. Presser le citron pour en extraire le jus au-dessus du curry. Incorporer encore un peu de yogourt, parsemer de feuilles de coriandre puis servir avec des parathas ou du riz basmati.

 

Facultatif :

 

Parathas pour 8 personnes :

 

  1. Combiner 300 g de farine complète et de farine blanche dans un récipient puis ajouter une bonne pincée de sel.
  2. Ajouter graduellement 2 c. à soupe d'huile d'olive et 400 ml de lait 2 %.
  3. Mélanger puis pétrir pendant quelques minutes sur un plan de travail fariné.
  4. Laisser reposer 20 min puis diviser la pâte en 8.
  5. Abaisser chaque morceau en rectangle.
  6. Badigeonner d’huile d’olive puis rouler chaque morceau jusqu’à l’obtention d’un boudin.
  7. Entortiller le boudin sur lui-même comme un escargot puis avec un rouleau à pâtisserie, écraser jusqu’à l’obtention d’un cercle de moins de ½ cm d’épaisseur.
  8. Faire cuire les pains dans une poêle huilée et chauffée à feu moyen, 3 min de chaque côté ou jusqu’à ce qu’ils soient joliment grillés et parsemer de sel.  
  9. Déposez sur un plan de travail et déchirer les pains en morceaux.

 

 

Raviolis à la bolognaise 

 

Ces superbes et incroyables raviolis à la bolognaise sont un hommage aux raviolis en boîte que je mangeais quand j'étais petit. C'est ce qui est amusant avec les souvenirs et la nourriture, c’est qu’ils ont bien souvent meilleur goût que la réalité. Sans aucun doute, voyager et observer des gens passionnés cuisiner, permet d’acquérir des astuces pour réinventer les vieux classiques, et les rendre encore plus savoureux que dans nos souvenirs.

 

Portions : 8 à 10

Temps total :  2h30 + refroidissement

650 calories

 

Ingrédients :

 

Garniture

  • 400 g de porc haché
  • 400 g de veau ou bœuf haché
  • Huile d'olive
  • 2 gousses d'ail
  • 2 oignons
  • 2 carottes
  • 2 branches de céleri
  • 200 ml de vin rouge
  • 2 boîtes de 400 g de tomates italiennes
  • 100g de parmesan + pour le service

 

Pâte

 

Sauce

  • 4 gousses d'ail
  • 1ou 2 piments rouges frais
  • 3 boîtes de 400 g de tomates italiennes
  • Quelques brins de basilic frais

 

Étapes :

  1. Mettre toute la viande hachée dans une très grande poêle à feu vif avec un bon filet d'huile d'olive et une pincée de sel et de poivre. Faire dorer environ 20 min en remuant régulièrement. Pendant ce temps, peler et hacher finement l'ail, les oignons, les carottes et le céleri. Quand la viande est bien colorée, ajouter tous les légumes hachés et poursuivre la cuisson pendant 10 min avant d'ajouter le vin. Laisser réduire. Ajouter les tomates en les écrasant avec une cuillère et mouiller avec de l’eau (l’équivalent de moitié de la boîte de conserve). Porter à ébullition puis laissez mijoter 1 h ou jusqu'à ce que la viande soit tendre et la sauce épaisse. Laisser refroidir hors du feu. Râper le parmesan puis l'incorporer à la sauce.
  2. Pour les raviolis, suivre la recette en bas de page pour confectionner la pâte maison. Abaisser la pâte à 1 cm d'épaisseur puis façonner des carrés d'environ 7 cm. Pour une bonne organisation, travailler quatre carrés à la fois. Déposer une cuillère à thé comble de farce au centre des carrés et bien seller les bords en badigeonnant un peu d'eau au pinceau tout en pressant la pâte autour de la farce pour bien expulser l'air. Le rendement est d’environ 50 à 60 raviolis. Les déposer au fur et à mesure sur une plaque saupoudrée de semoule fine. Congeler le reste de la sauce bolognaise (il devrait en rester à peu près la moitié) pour les jours pluvieux ou préparer le double de raviolis et les congeler (ils peuvent être cuits dans la sauce). Porter une casserole d'eau salée à ébullition.
  3. Pour la sauce : Peler et hacher grossièrement l'ail. Enlever les graines du piment et le hacher finement. Mettre une poêle à feu moyen, ajouter un filet d'huile d'olive et faire revenir l'ail pendant quelques minutes ou jusqu'à ce qu’il soit légèrement doré. Ajouter les tomates et laisser mijoter pendant 10 min ou jusqu'à ce que la sauce ait réduit et épaissi. Goûter, assaisonner au goût puis mettre à feu doux. Cuire les raviolis dans l'eau bouillante pendant 3 min ou jusqu'à ce qu'ils soient tendres avant de les transférer dans la sauce avec une écumoire. Enrober délicatement puis laisser chauffer encore quelques minutes avant de répartir dans des bols. Parsemer de petites feuilles de basilic et servir avec du parmesan râpé.

 

 

Pâtes maison royales

 

C'est définitivement une pâte royale ! Réalisée avec de la farine de type 00 (super fine) et de la semoule fine, ce qui lui donne une merveilleuse saveur et une couleur dorée, et avec des œufs de poules. Il n’y a pas meilleure recette ! Et en plus, elle très peu couteuse puisqu’elle permet d’obtenir un rendement assez élevé. Amusez-vous à façonner diverses formes et soyez fiers de faire des pâtes maison.

 

Portions 8

Temps total :  30 min + repos 

327 Calories

 

Ingrédients :

 

  • 400 g de farine de type 00, + pour saupoudrer
  • 75g de semoule
  • 12 gros œufs
  • 2 c. à soupe d'huile d'olive extra-vierge 

 

Étapes :

 

Pâte

Verser la farine dans un grand bol puis former au puits au centre. Séparer les jaunes des blancs d'œufs, mettre les jaunes dans le puits puis les blancs dans un sac de congélation et les réserver au congélateur pour la réalisation de meringues un autre jour. Ajouter l'huile et 4 cuillères à soupe d'eau froide dans le puits. Avec une fourchette, battre les œufs jusqu'à ce qu'ils soient lisses avant d'incorporer la farine. Quand cela devient trop difficile à mélanger, travailler la pâte avec les mains pour former une boule. Pétrir la pâte environ 4 min sur un plan de travail fariné ou jusqu'à ce qu'elle soit lisse et élastique (comme la grosseur des œufs et l'humidité de la farine peuvent varier, ajouter un peu d'eau ou de farine selon que la pâte est trop humide ou sèche). Envelopper d'une pellicule plastique et laisser reposer pendant 30 minutes.

 

Abaisser la pâte

Traditionnellement, les Italiens utilisaient un grand rouleau à pâtisserie. Cela peut toujours se faire ainsi. Il faut un grand plan de travail et un peu d'huile de coude. Aujourd'hui, il est plus recommandé d'utiliser une machine à pâte. La fixer fermement à une table propre, puis diviser la pâte en quatre. Recouvrir les morceaux avec un linge à vaisselle propre et humide pour éviter qu'elle ne sèche.

 

Étape 1 :

Aplatir chaque morceau à la main et régler à l'épaisseur la plus large puis réaliser un premier tour au laminoir. Par la suite, diminuer la taille des rouleaux de deux crans et repasser la pâte pour l'affiner. Important : plier la pâte en deux et la repasser encore au réglage le plus épais. Répéter l'opération plusieurs fois permet d'obtenir une pâte très lisse qui passe mieux dans le laminoir.

Étape 2 : 

Réduire l'écartement des rouleaux à chaque passage, en saupoudrant de farine au fur et à mesure. Tourner la manivelle d'une main pendant que l'autre exerce une légère tension afin d'éviter les entortillements, les plis ou les ondulations. Poursuivre jusqu'à l'épaisseur souhaitée (environ 2 mm pour les linguines, les tagliatelles et les lasagnes). Pour les raviolis ou les tortellinis, l'épaisseur souhaitée est de 1 mm car une fois la pâte repliée, on obtient 2 mm. 

 

____________________________________________________________________________

 

 Épisode 3

 

Meilleur sandwich au steak et aux oignons 

 

Quand j’étais très petit, mon père préparait déjà ces délicieux sandwichs au steak. J’ai eu envie d’y ajouter mon grain de sel en ne me concentrant pas seulement sur la viande, mais également sur la préparation d’oignons savoureux afin de rendre ce sandwich inoubliable. 

 

Portions : 4

Temps total : 50 min

553 calories

 

Ingrédients :

 

  • 400 g de flanchet (ou steak de flanc)
  • 2 branches de romarin frais
  • 2 gros oignons
  • 5 feuilles de laurier fraîches
  • 20 g de beurre non salé
  • Huile d’olive
  • 70 g de cassonade
  • 125 ml de vinaigre de vin rouge
  • 1 pain ciabatta
  • Huile d’olive extra-vierge
  • Facultatif : moutarde anglaise
  • ½ citron
  • 1 poignée de cresson

 

Étapes :

 

  1. Sortir la viande du réfrigérateur et attendre qu’elle soit à température ambiante. Couvrir de feuilles de romarin puis d’une feuille de papier parchemin et attendrir la viande en la frappant avec le fond d’une poêle. Pendant ce temps, peler les oignons et retirer la première couche (réserver pour une soupe ou un plat mijoté), puis trancher des rondelles de 2 cm d’épaisseur. Mettre le laurier, un filet d’huile d’olive et la cassonade à feu moyen dans une grande poêle antiadhésive. Une fois le beurre fondu, mettre les oignons uniformément dans une poêle, assaisonner avec du sel et du poivre puis cuire pendant 5 min. Verser le vinaigre, couvrir puis baisser le feu et poursuivre la cuisson pendant environ 35 min ou jusqu’à ce que le dessous soit merveilleusement doré et caramélisé. Si les oignons accrochent dans le fond de la poêle, verser un peu d’eau pour les décoller.
  2. Pendant ce temps, réchauffer le pain au four à 110 °C / 225 °F / Thermostat ¼.   Assaisonner la viande sur toute sa surface avec du sel et du poivre. Faire chauffer une grande poêle à fond épais à feu vif. Une fois qu’elle est très chaude, arroser la viande d’un filet d’huile d’olive puis cuire dans la poêle pendant 3 min de chaque côté pour une cuisson à point. Transférer la viande dans une assiette, laisser reposer pendant 1 min puis la couper en lamelles de 1 cm. Arroser de jus de cuisson et d’huile d’olive extra-vierge.
  3. Couper le pain ciabatta en deux. Tremper chaque côté du pain dans le jus de cuisson sur la planche. Étaler de la moutarde au goût puis mettre une couche d’oignons, des morceaux de viande et du cresson citronné. Fermer le sandwich, presser légèrement, couper en plusieurs morceaux et à l’attaque!

 

 

Lasagne au canard croustillant

 

Tout le monde aime la lasagne, mais celle-ci a quelque chose en plus. C'est une partie de plaisir de faire rôtir le canard et déchiqueter la chair pour préparer cette merveilleuse sauce. Ces étapes sont simples et amusantes, et c'est un plat mémorable !

 

Portions : 9 à 10

Temps total : 4h + refroidissement et repos

835 calories

 

Ingrédients :

 

  • 1 canard entier (environ 2kg)
  • Huile d'olive
  • 4 gousses d'ail
  • 1 bouquet de marjolaine fraîche (30g)
  • 800 g d'épinards frais ou congelés
  • 1 noix de muscade, à râper
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 2 branches de céleri
  • 200 ml de vin rouge (Chianti-Classico)
  • 4 boîtes de 400 g de tomates italiennes
  • 2 feuilles de laurier fraîches
  • 2 clous de girofle
  • 1/2 recette de pâte royale pour pâtes fraîches ou 400 g de lasagnes fraîches
  • 40 g de parmesan

 

Sauce blanche

  • 100 g de beurre non salé
  • 100 g de farine tout usage
  • 1 litre de lait 2 %
  • 75 g de cheddar
  • 75 g de fromage Fontina or Taleggio 

 

Pan Grattato

  • 200 g de pain rassis
  • 2 branches de romarin frais

 

Étapes :

 

  1. Préchauffer le four à 180º C / 350 °F / Thermostat 4. Déposer le canard dans une rôtissoire. Badigeonner entièrement la volaille d’huile d’olive, frotter avec le sel de mer et le poivre noir. Faire rôtir 2 h ou jusqu’à ce qu’il soit doré et croustillant. Verser le gras dans un pot. Laisser le canard refroidir. Retirer toute la peau et le gras, et les déposer dans le bol du robot culinaire. Désosser et déchiqueter la chair. La mettre dans un bol.
  2. Peler et trancher finement 2 gousses d'ail. Les faire dorer légèrement dans une grande poêle antiadhésive à feu vif avec un peu de gras de canard et les feuilles de marjolaine. Cuire jusqu'à ce que l'ail soit légèrement doré puis ajouter les épinards, une bonne quantité de noix de muscade puis poursuivre la cuisson pendant 15 min ou jusqu’à ce qu’ils aient diminué de volume et que l’excès d’eau se soit évaporé. Laisser refroidir pendant la préparation de la sauce. Peler l'oignon et les carottes. Couper grossièrement le céleri. Les faire revenir dans une grande poêle à feu moyen avec un peu de gras de canard (conserver le reste du gras au réfrigérateur pour préparer de savoureuses pommes de terre rôties), et ajouter les gousses d’ail qui restent en les écrasant. Faire revenir le tout en remuant régulièrement pendant 20 min ou jusqu'à ce que les légumes soient caramélisés. Verser le vin, augmenter le feu et laisser le vin s’évaporer. Ajouter le canard, les tomates et de l’eau (l’équivalent d’une boîte de conserve de 14 oz ou 400 ml remplie d’eau), les feuilles de laurier et les clous de girofle. Bien remuer puis laisser mijoter environ 1 heure avant d’assaisonner. Pendant ce temps, préparer la pâte.
  3. Préparer ensuite la sauce blanche. Faire fondre le beurre dans une grande casserole à feu moyen puis ajouter la farine en remuant jusqu'à ce qu'une pâte se forme.  Incorporer graduellement le lait au fouet et continuer de chauffer jusqu’à l’obtention d’une sauce blanche épaisse. Retirer du feu, râper les fromages puis les incorporer à la sauce. Assaisonner au goût puis parsemer de noix de muscade râpée. Pour assembler la lasagne, passer la pâte dans le laminoir pour obtenir des feuilles. Étaler une bonne couche d’épinards dans le fond d’un plat de cuisson de 10 x 12 x 3 po ou 25 cm x 30 cm x 8 cm  puis recouvrir avec des lasagnes. Incorporer une bonne quantité de parmesan râpé à la sauce puis verser sur la couche de lasagne. Recouvrir d’une fine couche d’épinards, d’une couche de sauce blanche et d’une autre couche de pâtes.  Répéter ces étapes deux fois en terminant par la sauce blanche. Parsemer d’une bonne quantité de parmesan râpé. Cuire au four pendant 40 min à 350 °F, ou jusqu’à ce que la lasagne soit dorée et bouillonnante. Laisser reposer environ 20 min avant de servir.
  4. Pendant ce temps, déposer le pain et les feuilles de romarin dans le bol du robot culinaire contenant la peau et le gras du canard puis actionner par impulsions jusqu'à l'obtention de miettes. Les faire griller dans une grande poêle antiadhésive jusqu’à ce qu’elles soient dorées et croustillantes. Servir en accompagnement en laissant les invités en parsemer leur assiette.
 
____________________________________________________________________________
 

 Épisode 4

 

Magnifique Gado-Gado 

 

Cette super salade d’origine soudanaise est maintenant typique de la cuisine de rue de Jakarta en Indonésie. Gado Gado veut dire pot-pourri et fait référence aux nombreux légumes et ingrédients utilisés. La recette varie donc légèrement selon les endroits et les saisons. Assaisonnée avec la plus incroyable sauce aux cacahuètes et servie avec un accompagnement croquant, comme des craquelins, c’est une combinaison gagnante.

 

Portions : 4

Temps total : 40 min

505 calories

 

Ingrédients :

 

Salade

  • 400 g de pommes de terre nouvelles
  • 4 gros œufs
  • 400 g de tofu soyeux ferme
  • Huile de sésame
  • ½ chou chinois
  • 2 tomates mûres
  • 1 poignée de radis
  • ½ concombre
  • 2 poignées de pousses de soja (prêtes à manger)
  • ½ botte de coriandre (15 g)

 

Sauce

  • 1 gousse d’ail
  • 50 g de sucre de palme
  • 120 g de beurre de cacahuète croquant
  • 1 ou 2 piments rouges frais
  • Le jus de 2 limes
  • 2 c. à thé de sauce de poisson
  • 1 c. à thé de sauce soya faible en sodium
  • 1 c. à soupe de pâte de tamarin

Facultatif : craquelins aux crevettes

Facultatif : 1 piment oiseau frais

 

Étapes :

 

  1. Préparer tous les ingrédients de la salade. Brosser les pommes de terre puis les cuire dans l’eau salée pendant environ 15 min ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Les couper en 2 ou les trancher. Pour des œufs à la coque, cuire pendant 6 min ou plus longtemps selon la cuisson désirée. Couper le tofu en morceaux de 2½ cm et le faire dorer dans un peu d’huile de sésame pendant environ 15 min. Parsemer d’un peu de sel de mer. Au choix, hacher finement le chou ou le couper en tranches de 2 cm puis le disposer dans une passoire et verser de l’eau bouillante. C’est la meilleure façon de ramollir le chou sans en perdre les délicieuses qualités nutritives.
  2. Couper les tomates en quartier, les radis en quatre et trancher le concombre. (Je conseille vivement de se servir d’un couteau à lame gaufrée) Assaisonner avec un peu de sel.
  3. Ensuite, mettre tous les ingrédients pour la sauce dans un mélangeur après avoir pelé l’ail et râpé le sucre de palme si besoin. Bien mélanger jusqu’à l’obtention d’une préparation lisse. Goûter puis rectifier l’assaisonnement en ajoutant un peu plus de lime si la sauce manque d’acidité.
  4. Traditionnellement, il faut mettre un peu de tout dans un bol puis verser la sauce sur le dessus. Pour se rendre compte de l’attention qui a été portée à la préparation de chaque ingrédient, je conseille de faire l’inverse: répartir la sauce dans quatre bols et l’étendre un peu sur les parois, puis répartir les ingrédients en soignant la présentation. Décorer avec quelques feuilles de coriandre et des craquelins aux crevettes. Ajouter quelques piments hachés au gout puis inviter les convives à mélanger eux-mêmes le contenu de leur salade. 

 

 

Pâté chinois (Hachis parmentier)

 

Je pense que c’est la meilleure recette de pâté chinois, elle est parfaite pour utiliser les restes de viande cuite. J’ai décidé de respecter la tradition selon laquelle une couche de pommes de terre recouvre le fond, les côtés et le dessus. Le résultat : des pommes de terre croustillantes, une viande et des légumes très tendres dans le centre, sans oublier la délicieuse sauce. C’est tellement bon qu’en général, je fais rôtir une petite épaule d’agneau dans le but de faire cette recette pour 8 à 10 personnes. Il reste toujours un peu de viande que je conseille de congeler pour un autre jour.

 

Portions : 8 à 10

Temps total : 6h30 + refroidissement

508 Calories

 

Ingrédients :

 

Rôti d’agneau

  • 1 petite épaule d’agneau avec son os (2 kg)
  • Huile d’olive

 

Garniture

  • 4 oignons rouges
  • 4 carottes
  • 2 branches de céleri
  • 1 rutabaga moyen
  • Quelques brins de romarin frais
  • 1 c. à soupe comble de farine tout usage

 

Dessus, côté et fond 

  • 2,5 kg de pommes de terre Maris Piper
  • 2 noix de beurre non salé
  • 100 g de cheddar
  • 2 brins de romarin frais
  • 60 g de chapelure fraiche

 

Étapes :

 

  1. Préchauffer le four à 170 °C / 325 °F / Thermostat 3. Dans un plat à rôtir, badigeonner l’agneau d’huile d’olive puis ajouter une bonne pincée de sel et de poivre. Ajouter un peu d’eau puis rôtir pendant 4 h ou jusqu’à ce que la viande soit tendre et se détache de l’os. Retirer du four puis laisser refroidir dans le plat. Hacher grossièrement la viande et la peau croustillante sur une planche à découper, en réservant les os. Verser et conserver la graisse dans un pot propre. Verser un peu d’eau bouillante dans le plat et gratter pour décoller les beaux morceaux dans le fond du plat puis réserver.
  2. Pour la garniture, peler et hacher grossièrement les oignons, les carottes, le céleri et le rutabaga puis les faire revenir dans une très grande poêle à feu moyen avec 2 c. à soupe de graisse d’agneau réservée. Ajouter les feuilles de romarin puis poursuivre la cuisson des légumes pendant 20 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient légèrement caramélisés, en remuant régulièrement. Incorporer la farine, l’agneau, l’os et le jus puis verser 1,5 litre d’eau. Porter à ébullition puis laisser réduire lentement à couvert pendant 40 minutes en remuant de temps en temps jusqu’à l’obtention d’un ragoût.
  3. Pour réaliser une sauce et une garniture épaisses, jeter les os puis déposer l’agneau avec une cuillère dans une passoire posée au-dessus d’une casserole. Laisser égoutter jusqu’à l’obtention d’un mélange de viande et de légumes dense. Transférer dans un bol et laisser la sauce dans la casserole. Congeler la moitié de la sauce et de la viande refroidies pour un autre jour.
  4. Pour le dessus, les côtés et le fond, peler et hacher grossièrement les pommes de terre et les faire cuire dans l’eau bouillante 12 à 15 min ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Égoutter et laisser la vapeur s’échapper avant d’ajouter le beurre et la moitié du parmesan râpé. Assaisonner avec du sel et du poivre, réduire en purée et laisser refroidir complètement. Préchauffer le four à 170 °C / 325 °F / Thermostat 3.
  5. Étaler un peu de graisse d’agneau réservée dans un grand plat de 25 cm x 30 cm, puis déposer des feuilles de romarin dans le fond et y parsemer la moitié de la chapelure (cela donnera un croustillant incroyable en adhérant à la graisse.) Une cuillère à la fois, déposer les pommes de terre écrasées dans le plat en pressant. Recouvrir le fond et les parois jusqu’à l’obtention d’une épaisseur de 1 cm. Déposer la garniture et quelques cuillerées de sauce en une couche uniforme puis recouvrir de pommes de terre écrasées. Bien lisser, et avec une fourchette, faire des rainures puis pincer les bords. Parsemer le reste du parmesan et de la chapelure. Arroser d’un léger filet d’huile d’olive. Il est important de faire cuire le plat dans le bas du four pendant 1 h 10 ou jusqu’à ce qu’il soit croustillant et doré. Réchauffer et laisser réduire la sauce au goût, puis servir avec des légumes verts de saison ou des pois et des condiments.

 

____________________________________________________________________________

 

 Épisode 5

 

Hummingbird cake

 

Ce magnifique gâteau est affreusement délicieux. On le cuit et on le mange c’est aussi simple que ça ! Un gâteau éponge léger avec beaucoup de bananes et d’ananas, un croquant aux pacanes et pour ne pas oublier que ce gâteau est dément, un glaçage suret au fromage à la crème. On frôle la perfection ! Pour les grandes occasions, pour faire plaisir à vos proches ou parce que vous avez besoin d’une bonne part de gâteau, cette merveille est parfaite.

 

Portions : 14

Temps total : 1 heure + Refroidissement

684 calories

 

Ingrédients :

 

  • 250 ml d’huile d’olive + pour le moule
  • 350 g de farine levante
  • 1 c. à thé rase de cannelle moulue
  • 350 g de cassonade
  • 4 bananes moyennes très mûres
  • 1 boîte de 425 g d’ananas en morceaux
  • 2 gros œufs
  • 1 c. à thé d’extrait de vanille
  • 50 g de pacanes

 

Glaçage

  • 400 g de sucre glace
  • 150 g de beurre non salé, température ambiante
  • 200 g de fromage à la crème
  • 2 limes

 

Croquant

  • 100 g de sucre
  • 50 g de pacanes 

 

Étapes :

 

  1. Préchauffer le four à 180ºC / 350°F / Thermostat 4. Beurrer et tapisser de papier parchemin 2 moules à fond amovibles de 23 cm. Tamiser la farine et la cannelle dans un récipient puis ajouter le sucre et une grosse pincée de sel de mer. Éplucher les bananes et les écraser avec une fourchette dans un autre récipient. Égoutter l’ananas et le hacher finement puis l’ajouter aux bananes avec l’huile, les œufs et l’extrait de vanille. Bien mélanger puis incorporer les ingrédients secs jusqu’à l’obtention d’une préparation lisse. Hacher finement les pacanes et les incorporer délicatement puis répartir uniformément la préparation dans les deux moules. Cuire au four 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce que les gâteaux soient gonflés, dorés et qu’ils reprennent leur place quand on enfonce légèrement le doigt au centre. Décoller les parois avec un couteau puis laisser reposer 10 min avant de démouler. Laisser refroidir complètement sur une grille.
  2. Pour le glaçage, tamiser le sucre au-dessus du bol du robot électrique, ajouter le beurre et battre jusqu’à ce que la préparation pâlisse et devienne crémeuse. Ajouter le fromage à la crème, râper finement le zeste de 1 lime puis presser un peu de son jus. Battre jusqu’à l’obtention d’une préparation lisse. Il est important de ne pas trop mélanger. Réserver au réfrigérateur.
  3. Pour le croquant aux pacanes, mettre le sucre et un peu d’eau dans une poêle antiadhésive à feu moyen. Remuer la poêle sans mélanger puis tourner de temps en temps jusqu’à ce que le sucre soit dissous et légèrement doré. Ajouter les pacanes et une pincée de sel. Avec une cuillère, remuer pour bien les enrober et une fois qu’elles sont bien dorées, les étaler sur une feuille de papier parchemin huilée. Laisser durcir. Une fois dur, briser en éclats (la moitié servira à la décoration du gâteau, le reste peut garnir une crème glacée).
  4. Pour le montage, déposer un gâteau éponge sur un plat et y étaler la moitié du glaçage. Couvrir avec l’autre gâteau éponge, étaler le reste du glaçage puis râper le zeste de lime restant. Parsemer d’éclats de croquant puis, selon l’humeur, décorer avec quelques fleurs comestibles. Servi avec une tasse de thé, ce gâteau donne le sourire à qui le mange. 

 

 

Gnudi au beurre de sauge

 

Le Gnudi est un plat fantastique, vous devriez essayer ! C’est un plat élégant, léger, facile à préparer et très original. Mon cher ami April Bloomfield qui travaille au restaurant branché Spotted Pig, à New York, a récemment rendu cette recette célèbre, mais on la cuisinait déjà il y a 30 ou 40 ans dans toute la Toscane. Le Gnudi, qui signifie nu, est tout simplement un ravioli à la ricotta sans pâte. La condition pour que ce plat reste gravé dans la mémoire de vos convives est d’utiliser de la ricotta, du beurre et du parmesan de première qualité, ainsi que de belles feuilles de sauge.

 

Portions : 6 à 8

Temps total : 45 min + refroidissement

455 calories

 

Ingrédients :

 

Gnudi

  • 1 kg de ricotta de première qualité
  • 100 g de parmesan
  • 1 noix de muscade entière, à râper
  • Semoule fine, pour saupoudrer

 

Pour le service

  • Beurre non salé
  • 1 botte de sauge fraiche (30 g)
  • Parmesan, à râper
  • 1 citron

 

Étapes :

 

  1. Dans un récipient, mettre la ricotta avec une pincée de sel et de poivre puis râper finement le parmesan et ajouter un peu de la noix de muscade râpée. Battre le tout puis goûter pour s’assurer que l’assaisonnement soit bien équilibré. La noix de muscade doit être subtile. Couvrir généreusement une grande plaque de semoule puis façonner des boules de ricotta de 3 cm de diamètre puis les rouler dans la semoule. Le rendement devrait être d’environ 40 gnudi. Bien secouer puis réserver au réfrigérateur pendant 8 h ou, de préférence, toute la nuit (ne pas couvrir la plaque). La semoule va sécher la ricotta en formant une belle croûte fine.
  2. La cuisson des gnudi ne prend que 3 minutes et je conseille de les cuire en deux fois pour mieux surveiller la cuisson. Secouer 2 portions de gnudi pour enlever l’excédent de semoule puis les plonger dans l’eau bouillante. Pendant ce temps, faire fondre une grosse noix de beurre dans une poêle à feu moyen puis y faire griller 20 feuilles de sauge. Une fois qu’elles sont croustillantes, mettre les feuilles dans une assiette puis transférer directement les gnudi de l’eau à la poêle en ajoutant une cuillère d’eau de cuisson. Une fois que le beurre et l’eau ont émulsionné, retirer du feu puis râper une couche de parmesan et ajouter quelques gouttes de jus de citron. Bien mélanger. Servir dans des assiettes chaudes. Saupoudrer de noix de muscade, de parmesan et décorer de feuilles de sauge. Pendant ce temps, faire cuire la tournée suivante en essuyant la poêle.

Un ingrédient de saison transformera facilement les gnudi. Des pointes d'asperge, des petits pois, des champignons sauvages ou quelques tomates fraiches. L'été, quelques feuilles de basilic écrasées rendront la préparation à la ricotta extraordinaire. L'hiver, un peu de vin rouge pour déglacer la poêle rendra la sauce délicieuse.

 

____________________________________________________________________________

 

 Épisode 6

 

Gâteau de fête au chocolat 

 

Toutes les familles ont besoin d’une recette de gâteau au chocolat sous la main pour satisfaire leur dose de chocolat, pour fêter n’importe quelle occasion ou pour faire sensation quand il faut apporter le dessert chez des amis. Cette recette de gâteau est imbattable, c’est un délice ! Sa texture est incroyable et son allure magnifique. C’est un plaisir de le préparer et de regarder les autres le savourer.

 

Portions : 16

Temps total : 2h

542 calories

 

Ingrédients :

 

Gâteau éponge

  • 250 g de beurre non salé+ pour le graissage
  • 150 g de chocolat noir (70 %)
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 300 g de sucre
  • 6 gros œufs
  • 150 g de farine préparée
  • 4 c. à soupe de poudre de cacao

 

Riz soufflé au chocolat

  • 300 g de chocolat noir (70 %), ou chocolat au lait, + pour le service
  • 75 g de beurre non salé
  • 1 c. à soupe de miel liquide
  • 100 ml de crème champêtre
  • 100 g de riz soufflé

 

Glaçage au nougat

  • 2 blancs d’œufs
  • 3 c. à soupe de miel liquide
  • 200 g de sucre
  • 1 c. à thé rase de crème de tartre
  • ½ c. à thé d’extrait de vanille
  • Facultatif : ½ c. à thé de fleur d’oranger ou d’eau de rose 

 

Étapes :

 

  1. Préchauffer le four à 180ºC /350ºF / Thermostat 4. Graisser et tapisser de papier parchemin un moule à fond amovible de 23 cm.
  2. Pour la génoise, casser le chocolat et le faire fondre dans un bol résistant à la chaleur avec le beurre, l’huile et le sucre au bain-marie jusqu’à ce qu’il soit lisse et brillant. Retirer du feu et laisser refroidir pendant 10 min puis avec un batteur électrique, incorporer les œufs un à un. Tamiser la farine et la poudre de cacao avec une pincée de sel et battre pour bien mélanger. Verser dans le moule et cuire au four environ 50 min ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré dans le centre en ressorte propre. La croûte va gonfler et se fendre légèrement, mais elle sera recouverte par les garnitures. Laisser refroidir dans le moule pendant 15 min puis transférer sur une grille. Laisser refroidir complètement. Mettre sur un plat à gâteau puis avec un couteau, découper délicatement 3 disques de même épaisseur.
  3. Pour le riz soufflé au chocolat, casser le chocolat et le faire fondre avec le beurre, le miel, la crème et une pincée de sel dans un gros bol résistant à la chaleur au bain-marie jusqu’à ce que le mélange soit lisse et brillant. Laisser refroidir pendant 5 min (pour éviter que le riz ne soit trop mou) puis incorporer le riz soufflé. Bien mélanger. Étaler uniformément la préparation sur les trois disques jusque sur les bords.
  4. Pour préparer le nougat, mettre les blancs d’œuf, le miel, le sucre, la crème de tartre, une pincée de sel et un peu d’eau dans un bol résistant à la chaleur. Déposer le bol sur une casserole d’eau frémissante, monter le feu, et battre 6 à 7 min avec un batteur électrique ou jusqu’à la formation de pics. Retirer le bol du feu puis ajouter l’extrait de vanille et d’eau de fleur d’oranger ou de rose puis battre à nouveau jusqu’à l’obtention d’une préparation épaisse. Laisser refroidir 5 à 10 min puis répartir uniformément le nougat sur chaque disque puis les empiler.
  5. Pour une jolie finition, utiliser un gros couteau pour râper des copeaux de chocolat puis en parsemer sur le gâteau. Bienvenue au paradis du gâteau au chocolat !

 

 

Linguine au crabe

 

De la chair de crabe de qualité n’est pas donné, mais elle permet de préparer en un rien de temps un plat à la fois excitant, délicieux, réconfortant et chic. Et, j’aime bien savourer ce genre de plat assis dans mon sofa. Quand on achète des crustacés comme le crabe ou le homard, il faut discuter avec son poissonnier afin de déterminer quel est le meilleur moment pour l’acheter le plus frais possible.

 

Portions : 4

Temps total : 35 min

614 calories

 

Ingrédients :

 

  • ½ portions de la recette de pâte royale (Voir la recette de pâtes maison royales) ou 320 g de linguine sèches
  • 300 g de chair de crabe blanche
  • 1 bulbe de fenouil
  • 2 citrons
  • 1ou 2 piments rouges frais
  • 1 c. à soupe comble de chair de crabe brune
  • 8 c. à soupe d’huile d’olive extra-vierge
  • 1 poignée de feuilles de fenouil ou de petites feuilles de basilic fraiches

 

Étapes :

 

  1. Ce plat peut être préparé avec des pâtes fraiches ou sèches. Pour les pâtes fraiches, les couper en linguine et les laisser sécher 1 h avant de les faire cuire pour qu’elles soient al dente.
  2. Mettre la chair de crabe blanche dans un grand récipient et ajouter le feuillage de fenouil. Recouper la base du bulbe et retirer la première couche si elle a oxydé puis, avec une râpe, du côté des gros trous, râper le bulbe au-dessus du récipient contenant le crabe. Avec le côté des petits trous de la râpe, râper le zeste de 1⁄2 citron. Épépiner et hacher finement les piments puis ajouter la moitié au crabe. Réserver le reste pour le service.
  3. Pour la sauce, mélanger la chair de crabe brune, le jus de 2 citrons et l’huile avec un peu d’eau. Ajouter un peu de chair de crabe blanche et assaisonner au gout.
  4. Pour les pâtes, porter une grande casserole d’eau salée à ébullition. Faire réchauffer la chair de crabe dans une grande poêle à feu doux le temps de cuire les pâtes.
  5. Pour des pâtes fraiches, leur cuisson ne prendra que 2 min. Pour des pâtes sèches, il faut respecter les instructions sur le paquet. Ne pas faire réchauffer le crabe avant la moitié de la cuisson des pâtes.  Réserver les feuilles de fenouil ou de basilic.
  6. Égoutter les pâtes, en réservant une tasse d’eau de cuisson puis les mélanger dans la sauce. Ajouter la moitié des feuilles et ajouter un peu d’eau si nécessaire. Répartir entre 4 bols chauds, parsemer du reste de piments et des feuilles de fenouil ou de basilic puis servir. Servir avec un bon verre de Soave ou de Riesling frais.