Moi & CieMOI & CIE

Je suis trans

Saison 1

Lundi 19h

En rappel : jeudi 12h30

 

 

Vous cherchez la définition d'un mot en particulier? Recherchez par ordre alphabétique : 

 

A à E 

F à L

M à Q

R à V

 

À découvrir aussi : 

 

Références

Statistiques

____________________________________________________________________________

A

Asexuel (le) : Individu qui ne ressent d’attirance sexuelle pour personne.

 

B

Bisexualité : Attirance sexuelle pour les deux genres socialement valorisés.

Bisexuel (le) : Personne qui ressent de l’attirance pour les deux genres socialement valorisés.

 

C

Chirurgie de réassignation sexuelle (CRS) : Processus par lequel les caractéristiques anatomiques sexuelles d’une personne sont modifiées pour mieux correspondre à son identité de genre. 

*La réassignation sexuelle peut être accomplie suite à une procédure chirurgicale ou encore hormonale.

Coming out : Divulguer son orientation sexuelle ou son identité de genre. Dans le sens de « faire son coming out », ou « sortir du placard ».

*Puisque cette notion n’est pas uniquement limitée à l’affirmation de l’identité sexuelle de l’individu; on peut donc parler, de façon plus générale, d’ « affirmation de l’identité » d’une personne, ou encore d’ « affirmation personnelle ».

 

D

« Dickclit » : Traduction libre de « mini-pénis ». Lorsque le clitoris est rendu assez gros pour être confondu pour un mini-pénis. Ceci peut être rendu possible par les hormones ou l’excitation sexuelle.

Dragqueen : Personnificateur féminin

Dragking : Personnificateur masculin

Droits LGBT : Droits fondamentaux des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, transsexuelles et queers.

Dysphorie de genre : Diagnostic clinique qui confirme de manière officielle un désaccord entre le sexe biologique et l’identité de genre d’une personne.

 

Expression de genre : Extériorisation de son identité de genre, indépendamment de son sexe assigné ou biologique.

 

F

Famille transparentale : Famille dans laquelle un ou plus d’un parent s’identifie comme transgenre ou transsexuelle.

Fluide : Dont l’identité de genre ou l’orientation sexuelle est changeante ou non classifiable.

 

G

Gai (e) : Personne de genre masculin ou féminin qui éprouve une attirance pour les individus du même genre.

Genre : Fait référence à l’identité sexuelle (et non au sexe biologique) d’un individu.

Genre queer (de) : Dont l’identité ou l’expression de genre est fluide, non classifiable ou non socialement valorisée. 

 

H

Hétérocentrisme : Attitude basée sur la notion que l’hétérosexualité est la seule orientation sexuelle qui existe ou qui soit valide.

Hétéronormativité : Système de normes et de croyances qui renforce l’imposition de l’hétérosexualité comme seule sexualité ou mode de vie légitime.

Homoparentalité : Parentalité qui est assumée par une ou des personnes qui s’identifient comme homosexuelles.

Homosexualité : Attirance amoureuse ou sexuelle d’une personne pour les personnes du même genre.

Hormonothérapie : Prise d’hormones telles que la testostérone, l’œstrogène ou la progestérone dans un processus de transition. L’hormonothérapie est prescrite soit par un médecin généraliste, un spécialiste reconnu ou une clinique spécialisée en troubles de l’identité de genre. Voir aussi Traitement hormonal subjectif (THS).

Hystérectomie : Opération chirurgicale consistant à enlever l'utérus et éventuellement le col de l'utérus ainsi que les ovaires. 

 

I

Identité de genre : Expérience individuelle du genre d’une personne, qui peut correspondre ou non à son sexe biologique ou assigné à la naissance et qui peut impliquer, avec son consentement, des modifications corporelles, des choix esthétiques ou toutes autres expressions de genre, dont l’habillement ou la façon de se conduire.

Intersexe : Voir aussi : intersexué / hermaphrodite. Personne dont le sexe biologique ou assigné à la naissance présente naturellement des caractéristiques qui ne sont pas strictement masculines ou féminines.

*Terme conventionnellement utilisé par le corps médical pour désigner les personnes qu’on qualifiait auparavant d’hermaphrodites.

 

L

LGBT : Acronyme faisant référence aux personnes s’identifiant comme Lesbiennes, Gaies, Bisexuelles ou Transidentitaires.

 

M

Mastectomie : Enlèvement chirurgical, partiel ou total de la poitrine.

Minorité sexuelle : Groupe de personnes dont l’identité, l’orientation ou les pratiques sexuelles diffèrent de celles d’un groupe dominant.

Métoidioplastie : Masculinisation des organes sexuelles féminins en augmentant la taille du clitoris, en refermant la cavité et en fabricant un scrotum (scrotoplastie). Avec cet allongement du clitoris on obtient un mini-pénis qui ne permet pas de pénétration mais qui permet d’uriner debout.

 

N

Neutralité de genre : Qui ne présente pas d’aspect genré.

 

O

Orientation sexuelle : Profonde attirance émotionnelle, affective et sexuelle envers des individus du genre opposé, du même genre ou de plusieurs genres, impliquant ou non la capacité d’entretenir des relations intimes et sexuelles avec ces individus.

 

P

Parent trans : Parent transsexuel ou transgenre.

Personne transidentitaire : Personne qui s’identifie comme transsexuelle ou transgenre.

Phalloplastie : La phalloplastie consiste à construire une verge avec la peau de la cuisse ou de l’avant-bras. Cette opération est suivie d’une scrotoplasite.

Pronom de préférence : Pronom personnel choisi d’une personne et qui s’accorde avec son identité de genre.

 

Q

Queer : (adj). Relatif à ce qui est queer. Fondé sur la diversité sexuelle.

Queer : (nom féminin ou masculin) Personne qui n’adhère pas à la division binaire traditionnelle des genres et des sexualités, s’identifiant à une identité de genre ou à une orientation sexuelle non-conforme ou fluide.

*Terme d’origine anglosaxonne, réapproprié par les communautés LGBT de manière à en faire un symbole d’auto-détermination et de libération plutôt qu’une insulte, qui fait référence à toute personne dont l’identité ou les pratiques vont à l’encontre des normes structurant le modèle social hétéronormatif. 

 

R

Reconnaissance des unions : Validation et respect de différentes formes de conjugalités sans tenir compte de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

 

S

Scrotoplastie : Pose d’implants testiculaires.

Sexe assigné à la naissance : Sexe biologique déterminé au moment de la naissance par la déclaration d’état civil.

Sexe biologique : Ensemble des caractéristiques sexuelles physiques primaires et secondaires, comprenant le sexe chromosomique, gonadique, hormonal et génital permettant la différenciation des corps selon un éventail allant des corps strictement masculins aux corps strictement féminins en passant par les corps intersexués.

* Le sexe assigné à la naissance peut varier du sexe biologique et n’est pas nécessairement un facteur déterminant dans l’identité de genre d’une personne.

 

T

Traitement hormonal substitutif (THS) : Usage ou blocage d’hormones telles que la testostérone, l’œstrogène ou la progestérone dans un processus de transition. Voir aussi : hormonothérapie.

Trans : Forme abrégée des termes transgenre et transsexuelle. Voir aussi : personne transidentitaire.

* Le préfixe trans indique un « passage de l’autre côté ». Il désigne donc une personne dont l’expression et l’identité de genre ne correspondent pas au sexe biologique ou assigné à la naissance.

Transgenre : Personne qui ne s’identifie pas à son sexe assigné à la naissance ou qui a entamé un processus afin de faire mieux correspondre son expression de genre et son identité de genre.

Transidentitaire : Relatif aux transgenres ou aux transsexuelles.

Transidentité : Décalage entre le sexe biologique et l’identité de genre, ressenti à différents degrés par les transsexuelles, les transgenres et certaines personnes queers.

* La démarche entreprise par les personnes transidentitaires pour acquérir la reconnaissance sociale de leur identité de genre peut ou non être accompagnée de modifications corporelles à différents niveaux et de changements d’ordre légal.

Transition : Période durant laquelle une personne entreprend volontairement un processus visant à faire correspondre son expression de genre et son identité de genre.

*Les démarches entreprises dans le cadre d’une transition peuvent être d’ordre médical, social ou légal. La transition implique l’abandon progressif ou soudain d’un rôle social associé au sexe biologique ou assigné d’une personne pour cheminer vers une représentation plus conforme entre son identité de genre et son expression de genre.

Transphobie : Dégoût, haine, crainte ou rejet de la transidentité, des personnes transgenres, transsexuelles ou travesties.

Transphobie intériorisée: Lorsque la transphobie s’applique à un individu transgenre, transsexuelle ou travestie. Qu’elle ressent la transphobie envers elle-même ou envers les autres individus du groupe auquel elle se rattache.

Transsexuel (le) : Personne ayant complété une transition afin de faire mieux correspondre son sexe biologique et son identité de genre.

Travesti (e) : Personne qui, de manière permanente ou occasionnelle, présente une expression de genre contraire à son identité de genre habituelle.

* De manière générale, les travestis ne s’identifient pas comme transsexuels et n’envisagent pas d’entreprendre une transition. En anglais, le terme “travestite” a fait place à “cross-dresser”. En français et en espagnol, le terme travesti reste en vigueur.

T-shirt compressif : T-shirt, camisole ou bandage de tissu dissimulant le volume de la poitrine par compression. (en anglais: binder)

 

V

Vaginoplastie : Intervention chirurgicale ayant pour but l’ablation des deux testicules, l’ablation de la verge, la création d’un vagin (tapissé par la peau de la verge, avec ou sans greffe cutanée complémentaire), d’un clitoris sensible et de petites et de grandes lèvres.

 

Références : 

  • Chambre de commerce gaie du Québec. Lexique LGBT sur la diversité sexuelle et de genre en milieu de travail, février 2014.
  • Institut pour la santé des minorités sexuelles, Les réalités transgenre et transsexuelle ça commence à l’école, Françoise Susset, M. A., psychologue.
  • Je m’engage, Manuel pour les professionnels de la santé et des services sociaux qui travaillent avec des personnes trans.
  • Transidentité FTM, 2014-2015.

 

Statistiques : 

 

Saviez-vous que chez les personnes trans…

 

  • 78 % rapportent avoir été victimes de harcèlement verbal.
  • 48 % ont même été victimes d’assaut (armé ou sexuel).
  • 40 % des patients suivis en clinique d’identité du genre en Alberta entre 1996 et 2008, ont eut recours à une chirurgie de réassignation sexuelle.
  • De façon générale, 10 % des crimes contre la personne au Canada ont des motivations reliées à l’orientation sexuelle. Ce nombre atteint 17 % aux États-Unis.
  • 8,3 % (1/12) des personnes trans (homme vers femme) aux États-Unis  courent le risque de se faire tuer alors que le taux normal est de 0,05 % (1/18000). C’est 1 500 fois plus élevé.
  • 34 % des personnes trans obtiendront un diplôme d’étude supérieure contrairement à 27 % dans la population générale.
  • 70 % ont déjà pensé au suicide.
  • Le taux de suicide est 20 fois moins élevé quand les personnes trans sont traitées pour leur trouble de l’identité.
  • 24 % utilisent des hormones du marché noir.

 

Saviez-vous que dans la population en générale…

 

  • 61 % de la population croit que le pays devrait mettre en place une loi pour la protection des personnes trans contre la discrimination.
  • Généralement, 1 % de la population ressent un inconfort vis-à-vis son propre genre.
  • Généralement, 1 personne sur 4 000, aura recours à un traitement médical en lien avec cet inconfort de genre.
  • Et généralement, 1 personne sur 6 000 effectuera une transition pour vivre complètement dans le genre de son choix.
  • 30 % de la population n’a jamais entendu le mot transsexuel
  • Seulement 56 % de la population croit qu’il y a une différence entre l’orientation sexuelle et l’identité de genre.
  • 16 % croit qu’être trans, c’est mal.

 

Saviez-vous que chez les jeunes trans…

 

  • 33,3 % ont déjà attenté à leur vie
  • 34 % à 55 % déclarent avoir déjà été victime de violence physique.
  • 74 % se déclarent victime de harcèlement sexuel.
  • 96,1 % rapportent avoir entendu des commentaires négatifs au sujet de l‘expression de genre.
  • 85,1 % rapportent avoir été victimes de harcèlement verbal à propos de leur orientation sexuelle ou leur identité.